A propos

Je vis en Bretagne, dans le Pays de Redon, à proximité de Nantes, Rennes et Vannes.
J’ai exercé des activités professionnelles dans l’enseignement et l’animation. Puis j’ai eu des responsabilités dans les collectivités locales et dans la formation professionnelle.
Je me suis impliqué dans la vie associative.
La passion du conte et de l’écriture m’a accompagné toute ma vie.
J’y consacre maintenant l’essentiel de mon temps.

CONTEUR

Je conte depuis de très nombreuses années. J’ai participé à des ateliers de conteurs et à différents stages.

Je m’attache à être tisseur de réseaux. J’ai contribué à la création de l’association « Les Conteurs du Golfe » (Pays de Vannes) dont j’ai été président plusieurs années.

J’ai récidivé par la création d’un atelier conte dans le Pays de Redon. Cet atelier est constitué en association : « Les Conteurs de la jolie Vilaine ».

BIOGRAPHE

Je suis titulaire d’un Diplôme des Histoires de Vie (Université de Nantes).

Outre les livres d’histoire de vie présentés par ailleurs sur ce site, j’ai écrit des poèmes, un récit de voyage, des nouvelles, de nombreux contes. J’ai participé à des ateliers d’écriture.

J’ai contribué avec « SINGULIERS COLLECTIFS, Histoires de vie en partage », à :

–     Printemps 2016, « Climats Intérieurs, paroles d’habitants » : Témoignages et ressentis d’habitants « non spécialistes » sur le réchauffement climatique. Livre illustré des portraits des témoins.

–     Automne 2016, « A livre ouvert – Militer et agir pour changer le regard sur la santé mentale » : 10 ans de témoignages des adhérents d’un Groupe d’Entraide Mutuelle.

 

MON ACTUALITE EST SUR FACEBOOK

 

Communes où j’ai déjà conté, une ou plusieurs fois.

Morbihan

Vannes, Pontivy, Carnac, Baden, Larmor-Baden, Muzillac, Berric, Pluneret, Saint Avé, Locmariaquer, Saint-Jacut-les-Pins, Lorient, Cléguérec, Theix, Béganne, Plescop, La Trinité-Surzur, Allaire, Cléguer, Séné, Saint Jean-la-Poterie, Surzur, Locqueltas, Trédion, Marzan, Tréhorenteuc, Locmaria-Belle-Ile, Le Palais, Rochefort-en-Terre, Brec’h, Plaudren, Peillac, Bangor, Silfiac, Rieux, Etel, Auray, Saint Dolay, Saint Perreux, Arzon

Ille et Vilaine

Rennes, Bains-sur-Oust, Pont-Réan, Redon, Saint Just, Renac, Langon, Bruz, Pipriac, Plélan-le-Grand, Thorigné-Fouillard, Brain-sur-Vilaine

Loire-Atlantique

Nantes, Abbaretz, Bouaye, Les Sorinières, Plessé, Treillières, La Chapelle-sur-Erdre, Nort-sur-Erdre, Préfailles, Pornic, Saint-Gildas-des-Bois, Corsept, La Chevallerais, Saint Nazaire, Guérande, Riaillé, Mauves-sur-Loire, Le Cellier, Saffré, Varades, La Grigonnais, Saint-Aubin-des-Châteaux, Couffé, Saint Nicolas-de-Redon, Le Cellier, Louisfert, Rougé, Fégréac, Champtoceau, La Turballe, Le Pouliguen, Vertou

Maine et Loire

Angers, Saumur, Bouchemaine, La Possonnière, Saint Barthélémy-d’Anjou, Montjean-sur-Loire, Saint Germain-des-Prés, Pouancé, La Pommeraie

Mayenne

Sauges, Origné, Martigné-sur-Mayenne, Ménil

Autres

Bordeaux (33), Angoulême (16), Ydes (15), La Godivelle (63), Chouzé-sur-Loire (37), Meknès (Maroc), Saint-Carreuc (22)

Cette géographie ne demande qu’à s’élargir !


Article Ouest-France Redon, le 14/04/18
Retraité, il a décidé de devenir passeur d’histoires


Paul Maisonneuve, avec son « objet littéraire non identifié ». Son ouvrage vient d’être réédité, toujours avec l’aide de sa fille pour le graphisme.
Alix DEMAISON.

Le Redonnais Paul Maisonneuve a plus d’une corde à son arc : il est conteur et écrivain d’histoires de vie. Un vrai passionné qui aime avant tout les rencontres et le partage.

Le Redonnais Paul Maisonneuve a plus d’une corde à son arc : il est conteur, biographe et écrivain d’histoires de vie. Un vrai passionné qui aime avant tout les rencontres et le partage. Il sera à la librairie Libellune, ce samedi 14 avril, de 10 h à 12 h.

Goût prononcé pour le conte et l’écriture

« Tout au long de ma vie, j’ai toujours été intéressé par l’écriture et le conte », sourit Paul Maisonneuve. Responsabilités professionnelles et vie familiale peuvent parfois écarter l’homme de ses passions. « Une fois à la retraite, c’était une évidence que je pourrais prendre le temps de m’y consacrer », explique celui qui a notamment été directeur général des services.

Depuis 2016, le retraité est revenu vivre à Redon. En tant que conteur, il anime des soirées en salle, des veillées à domicile, des balades contées, des ateliers… Parce qu’au bout de chaque conte, il y a toujours une rencontre. Le Redonnais n’hésite pas à sillonner les routes pour aller dans le Morbihan, en Loire-Atlantique et même au-delà. Toutes ces occupations ne freinent pas sa plume.

Dis-moi ta vie, j’écrirai ton récit

« Je suis titulaire d’un diplôme Histoires de vie que j’ai obtenu à l’université de Nantes »,souligne-t-il. Paul Maisonneuve « accompagne » les personnes qui souhaitent se raconter, pour elles mais surtout pour les autres. « Il y a des anciens, bien sûr, qui veulent laisser une trace et transmettre aux générations suivantes. Mais pas que. Une femme de 35 ans a fait appel à moi. Elle avait vécu une enfance extrêmement difficile. Elle voulait faire le point et partager son récit avec ceux qui l’avaient aidée à se reconstruire. »

Au fil des entretiens, des liens « forts » se nouent avec ceux qui ne peuvent pourtant être que des inconnus, au début. Ces souvenirs couchés sur le papier restent la plupart du temps dans la sphère privée. « Ce sont des impressions que les gens font pour eux. »

Mais Paul Maisonneuve est aussi l’auteur d’un « objet littéraire non identifié » : Gib, les pérégrinations d’un amoureux d’Igéenne. Un texte pour le grand public qui « emprunte » aux histoires de vie, au conte, au roman, à la poésie…

« J’avais un bon copain qui a fait de grands voyages à pied à travers la France. Il prenait des notes et avait clairement exprimé le souhait d’écrire un livre, un jour. » Mais Gilbert n’en a pas eu l’occasion. Un cancer l’a emporté il y a quelques années. « Son épouse m’a demandé si je pouvais écrire « mon » livre, sur la base de ses aventures, confie le Redonnais. J’ai accepté et j’ai récupéré ses carnets. » Ils étaient assez succincts. « J’ai alors puisé dans ma propre expérience de randonneur pour écrire un journal de bord un peu véridique et beaucoup vraisemblable. »

D’une histoire à l’autre

À partir des trois grands voyages de Gilbert, Paul en a écrit un seul, «réinventé, symbolique mais concret ». Il avait aussi à cœur de parler son ami. « J’ai rencontré ses proches et ses collègues pour pouvoir aller plus en profondeur. Je consacre plusieurs chapitres sur lui, sa vénération pour son couteau, sa passion pour les cartes… »

Dans Gib, les narrateurs sont multiples et les repères spatio-temporels absents, « ce qui peut troubler au début, reconnaît l’écrivain. Mais je crois que c’est un livre qui peut intéresser tous ceux qui aiment la marche, l’itinérance, la quête, la rencontre avec soi-même, les autres et les paysages. » L’ouvrage, publié à compte d’auteur, vient d’être réimprimé. Paul Maisonneuve se dit prêt à renouveler l’expérience.

Rencontre avec les lecteurs samedi 

Paul Maisonneuve sera à la librairie Libellune, au 21, rue Notre-Dame, ce samedi, de 10 h à 12 h, pour présenter son ouvrage Gib, les pérégrinations d’un amoureux d’Igéenne et rencontrer les lecteurs, pour le « plaisir de partager » et « faire vivre la librairie ».

« Le geste et la parole » – Jacques Quinton

Le Moulin à eau – Saint-Jacut-les-Pins

Août 2018

Paul est conteur, écrivain, biographe. J’ai eu le plaisir de contribuer à un ouvrage qu’il a consacré, avec un collectif, à la vision des habitants sur leur environnement. Ce livre « Climats intérieurs » présente des témoignages de personnes venues d’horizons différents évoquant leur sensibilité face à la nature. J’ai photographié avec plaisir deux d’entre eux.

Si Paul conte, Paul est aussi une voix, cette belle voix que l’on entend dans la plupart des montages diapos de Prosper Divay. Gravité, douceur, humilité.

Ici, à Saint-Jacut, Paul conte devant un parterre de personnes venues à la Fête des Moulins. Elles ne sont pas venues spécialement pour Paul, non, elles ont poussé la porte et se sont installées pour qu’on leur raconte des histoires comme autrefois. Elles retrouvent alors la magie de l’enfance, des histoires improbables, de celles qui vous font rêver et mettre de côté vos petits soucis.